Je rêve d’entrer en toi
Serré humide à l’étroit
Et sortir autant de fois
Que le permet nos ébats
Dans la fièvre entretenue
Dans les regards entendus
Dans les souffles continus
Dans l’extase retenue
Puis soudainement jaillir
En partageant ce désir
De ces griffures du plaisir
Qui laissent des souvenirs
Puis lentement retomber
Entre calme et volupté
Mais de caresses appuyées
Être apte à recommencer