Le vent dans mes cheveux à la brise marine
Soulève dans mon coeur l’image de tes yeux
Le parfum épicé de nos jeux amoureux
Comme cet air iodé en cette nuit câline

Rejoins-moi mon amour viens me draper de toi
Aux lumières irisées des boréales aurores
Notre chalet attend comme un coffre au trésor
De s’emplir des moments qu’ailleurs on ne vit pas

Nous irons promener notre amour solitaire
Loin de ces turpitudes aux relents de marée
Loin de ce monde austère sinistre et délabré
Nous saurons nous parler et d’autres fois nous taire

Je tiens en cette main que tu tenais naguère
Cette lettre pour toi arrosée de parfum
J’ai hâte de te voir j’ai hâte de demain
La semaine passée est une année entière

En attendant je laisse aux langueurs océanes
Les perles de mes yeux teintées des souvenirs
Que nous avons vécus et pour ceux à venir
Je t’attends mon amour dans ma robe diaphane

Pour toi Océane Alcamo,
En souvenir de cet atelier d’écriture à distance
Au parfum des Fleurs du mal.
Et de cette invitation au voyage.