Une fois de plus facebook patauge dans sa complexité et s’embourbe dans ses lignes de codes jusqu’à l’asphyxie.

Mon compte facebook initial, ou plutôt mon premier profil pour rester clair, était lié à mon entreprise GEK Photographie fermée en 2017.

  • Impossible de récupérer mon profil, j’ai du en créer un autre, celui que vous connaissez.
  • Impossible également de récupérer mon Instagram lors du rachat par facebook qui l’avait lié à GEK Photographie. J’en ai crée un autre, celui que vous connaissez.

Aujourd’hui mes pages Nurbex, Intime, et Ma Plume subissent aussi les désagrément de facebook qui continuait à me lier malgré tout à GEK Photographie via Facebook Business…

Je suis enfin parvenu à faire fermer Jean-Christophe Mojard Facebook Business, du moins cela sera fait dans 24h… en principe. Les dernières 24h ont quand même tenues 3 ans. Ha, la relativité du temps, tout un poème.

Mais, rien n’est vraiment simple avec le géant de la vente de nos données personnelles. Puisque que mes pages Intime, Nurbex et Ma Plume que j’avais réussi à faire lier à mon profil actuel se retrouvent dans la tourmente et je n’en suis plus administrateur, et cerise sur le gâteau plus personne ne l’est !

On verra bien si facebook décide de me les attribuer à nouveau au profil que vous connaissez ou s’il décide de les supprimer ne sachant que faire. Dans 24h, une semaine, 3 ans.

Bref… pour les accros à Facebug j’ai donc crée une page liée à mon profil actuel qui ne prend en compte que l’écriture puisque j’ai tourné la page de la photographie définitivement. Je n’ai pas raccroché les appareils, mais cela restera tellement secondaire.

Heureusement tout passe de toute façon par mon site, et facebook ne devient qu’un relais. À tel point que l’usine à gaz du pouce bleu est aussi un relais de Twitter que j’utilise bien plus souvent à présent.

Les liens :

Bien à vous fidèles lectrices et lecteurs.