Elle a posé ses mots au creux de ma douleur
Allégé mon fardeau une main sur mon cœur
Un geste spontané venu d’une inconnue
Qui m’a vraiment touché m’a fait tomber des nues

J’ai sombré lentement dans un demi-sommeil
Au bord de l’inconscient que la chimie balaye
Et jamais ne saurais de ce si bref échange
Si j’ai été bercé dans les ailes d’un ange

Merci à toi Les Mots de Parnasse en Phocide
Ou bien de Montparnasse où peut-être réside
Ton âme de bonté qui sur moi s’est penchée

Je n’ai qu’un pseudonyme à qui rendre un hommage
La photo anonyme affichée sur ta page
Alors par ce sonnet je t’honore à jamais

Dédicace à @MotsParnasse sur Twitter

© Darksouls1, Pixabay