Poser mes yeux sur ta lune
Et sans retenue aucune
Laisser glisser sur tes fesses
La douceur de mes caresses
Du bout des doigts appuyés
La chaleur de mes baisers

Voir suinter entre tes cuisses
La source de mon délice
Eau de plaisir rose et miel
À mon désir artériel
Qui gonfle en toute indécence
Le fruit de ma turgescence

Ouvrir un peu la fissure
Entre les deux commissures
Et révéler l’orifice
Gardé par ton clitoris
Où vient se poser ma bouche
Ma langue en petites touches

Presser un peu plus mes mains
Sur tes flancs et ton bassin
Quand bercé par la mouvance
Ton corps frémit en tous sens
Et récolter le nectar
Que je n’aspire qu’à boire

Invité par ta posture
À lubrifier l’ouverture
Lentement j’entre et progresse
Attentif à l’allégresse
Deux doigts contre ton sillon
Un autre sur ton bouton

M’accrochant de l’autre main
Pour soutenir notre entrain
Aller venir en coulisse
Jusqu’à ce que s’accomplisse
L’orgasme tant réfréné
À nos envies libérées

Puis épuisés se coucher
L’un contre l’autre enlacés
Encore brûlants de désirs
De fantasmes à assouvir
Ta main posée sur mon coeur
L’autre à mon sexe songeur

Sous tes caresses lascives
Sentir venir l’offensive
Quand dressée comme une offrande
À ta bouche la gourmande
D’un autre préservatif
S’habille en gestes hâtifs

© Annie Spratt