Une crédibilité assise sur des blockbusters 

À lire la quatrième de couverture on ne peut s’empêcher de penser à Altered Carbon de Richard K. Morgan dont l’adaptation en série TV cartonne sur la plateforme Netflix. Mais si on retrouve au départ un duo presque identique et quelques similitudes dans le thème du transfert de l’esprit dans un corps, on s’en écarte bien vite pour notre plus grand plaisir. Et Guy-Roger de broyer la complexité de cette référence afin d’empêcher le soufflet de retomber. Sa plume se fait baguette et c’est en véritable chef d’orchestre qu’il nous emporte avec majesté dans les méandres de son récit.

L’auteur s’amuse ainsi à mêler les univers cyberpunk à sa sauce et le saupoudrage des références du genre comme Blade Runner, Total Recall ou Altered Carbon apportent simplement de la crédibilité à son roman pour son propre envol et son indépendance. Et c’est ainsi que Backup prend possession de notre curiosité pour que l’on s’y plonge corps et âme. Attention le voyage n’est pas garanti sans virus ou cheval de Troie.

La 4ème

Dans un futur relativement proche, l’immortalité est devenue un service, un monopole détenu par la multinationale Backup. Les clients procèdent régulièrement à des sauvegardes de leur psyché – souvenirs, personnalité, tout ce qui nous définit en tant qu’individu. Le jour où ils meurent, il suffit de télécharger leur sauvegarde la plus récente dans l’un de leurs clones, prêt à être activé. L’immortalité à la portée de tous. Du moins des plus nantis.

Aiden Romes est un flic. Honnête, droit dans ses bottes, psychorigide, même, diraient certains de ses collègues moins regardants avec la loi. Il est bon dans ce qu’il fait, mais un tel métier effrait de plus en plus sa compagne, enceinte de plusieurs mois et terrifiée à l’idée de perdre son époux, risque inhérant à son occupation. La situation change cependant le jour où il contribue à sauver la fille du dirigeant de la firme Backup, qui le remercie en lui offrant un abonnement gratuit aux services de la compagnie. Il va rejoindre la caste fermée des immortels, et pourra enfin continuer son job qu’il aime sans que sa compagne n’ait plus à en souffrir. Il s’installe dans le siège de connexion, ferme les yeux… et les rouvre quelques secondes après dans un lieu qu’il ne connait pas. Mais surtout dans un corps qui n’est pas le sien!

C’est pour lui le début d’une descente aux enfers, où il devra voir jusqu’où il sera prêt à violer ses propres principes et ainsi se salir les mains afin de protéger les siens et déjouer un complot de portée mondiale. La technologie Backup constitue-t-elle l’accès à l’immortalité pour l’être humain, ou bien la perte de son identité?

Backup est le troisième roman de Guy-Roger Duvert, réalisateur, compositeur de musiques de films, et auteur vivant à Los Angeles depuis une dizaine d’années. Il s’agit d’un récit indépendant à sa saga Outsphere, dont le troisième tome est en cours d’écriture, et dont le premier a remporté le prix Amazon TV5 Monde en 2019. Backup est un action thriller dynamique, qui explore les implications philosophiques que pourra représenter l’avènement d’une telle technologie que certains scientifiques prévoient aujourd’hui comme possible dans les années 2050.

Des thèmes profonds

Backup ne se contente pas d’être un récit d’intrigues et de rebondissements, les thèmes abordés dans ce roman sont d’actualité et certains commencent même à changer de registre, passant du fantastique à la science fiction. Le domaine du possible intervient en filigrane et permet ainsi au lecteur d’envisager les questions soulevées comme méritant réflexion et de tenter d’y apporter des réponses, sans cesse chamboulées par les différents points de vue des personnages qui interfèrent avec nous.

Le sacrifice, l’amour des siens, nos principes qui font de nous ce que nous sommes, tout est mis à mal par l’auteur qui nous force à nous mettre à la place de son triste héros, confronté à la réalité de sa morale ou de son immoralité. Sommes nous prêts, le serons-nous jamais. L’humanité existe-t-elle encore ou l’inhumanité est-elle d’ores et déjà la norme, conduite par une intelligence artificielle toujours plus présente, humanisée, mais donc corruptible. L’immortalité ne parait plus la récompense à la quête de la source de jouvence, elle devient malsaine et l’on se demande vers quoi nous tourner désormais.

Et donc ?

Guy-Roger nous torture les méninges avec une facilité déconcertante et on en redemande au fil des pages. Ses personnages sont profondément réfléchis et pèsent sur l’histoire avec un poids qui ne cesse de se faire ressentir jusqu’à écraser nos certitudes. La maitrise du sujet et la qualité de l’écriture font de Backup un roman nécessairement adapté aux bibliothèques des adeptes du genre, mais également une introduction pour les néophytes qui trouveront là le point de départ d’un nouvel amour littéraire.

Un coup de cœur personnel pour 2020 qui nécessairement m’invite à aller plus avant dans la découverte de Guy-Roger DUVERT et de ses autres ouvrages.

Note : 5 sur 5.

Autres livres de Guy-Roger DUVERT

Outsphere

Outsphere 2

Virtual revolution long métrage, sorti en salles en 2016

Virtual revolution 2046

Suivre Guy-Roger Duvert sur Amazon