J’ai caressé ta joue j’ai caressé ton corps
Et lovée dans mes bras j’ai caressé ton âme
Tendrement nous avons partagé sans effort
Amour tendres câlins aux lueurs de nos flammes

Il n’est plus à present qu’un nous deux sans raccord
Mêlés voire fusionnés sans que l’autre réclame
Et nos chemins s’ouvrent sur de nouvelles aurores
Comme un sentier commun que l’univers proclame

Oubliées ces errances et cruelles douleurs
Remisées les blessures et de corps et de cœur
Il n’est depuis le vingt juin qu’un amour divin

Nous allons faire de nous un fabuleux trésor
Nos enfants y verront l’Amour bien plus que l’or
Et nous vivrons sereins nos plus beaux lendemains