menu Menu
Éternelle errance
Photo: Felicia
By JCM Posted in Poèmes on mai 28, 2021 0 Comments 1 min read
Que s’éteignent mes jours Previous Le Grand Amour c’est plonger yeux fermés Next

Éternelle errance

Humide est cette terre à mon corps étendu
Où des vers avides s’apprêtent à festoyer
Mon cœur s’est arrêté et mon âme est perdue
Alors je les regarde à me décomposer

La lune me pleure et m’invite à monter
Mais ses rayons d’argent passent ma transparence
J’avais promis l’amour et son éternité
Solitaire chaque jour je poursuis mon errance

Un jour la terre aussi cessera d’exister
Avec elle le dernier souvenir de ses yeux
Mais mon amour sans faille et ma fidélité
Dans le néant des limbes en gardera le bleu

À mes larmes ma plume à des rimes en peine
Car les fantômes pleurent et souffrent tout autant
Pour certains la douleur laisse entendre des chaînes
Pour moi à vos oreilles je suis chuchotement

Amour Chagrin Fantôme Grand Amour Mourir Peine Souffrance


Previous Next

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cancel Laisser un commentaire

keyboard_arrow_up