Lire et le dire

Merci pour ce premier pas dans la boutique où vous pourrez trouvez mes deux recueils de poésie. Surtout n’oubliez pas de me faire un retour lecture, ce sont vos commentaires qui mettent nos oeuvres en vitrine.

Devant la glace

© Jean-Christophe Mojard, 2014

Le recueil Devant la glace est une déclinaison poétique, parfois narcissique, d’autre fois compatissante ou encore triste ou joyeuse. Quelques titres comme «La vieille dame » ou « Moi je » et aussi « L’aurore » montrent assez bien les tourments et les éblouissements de l’amour, la munificence du jour qui se lève, la peur constante éprouvée devant la fragilité de la vie et l’obsession de la disparition de l’être. D’un style dépouillé, l’écriture est bouleversante
Depuis sa tendre enfance, l’auteur est fasciné par les grands poètes classiques et en particulier par Baudelaire. Il se passionne également pour la photographie. Ses mots, ses images se marient avec bonheur. Il vit sous le soleil du midi et trouve, au cours de ses repérages, son inspiration.

Le supplice des sentiments

Crédit photo : © Jean-Christophe Mojard, 2020 Modèle : Muriel Pouey

Après « Devant la Glace », son premier recueil déjà paru aux Éditions LC, Jean-Christophe Mojard persiste et signe en matière de poésie avec « Le supplice des sentiments ». On retrouve en filigrane ses inspirations puisées à la source de ses auteurs fétiches que sont Baudelaire, Verlaine, Rimbaud, Apollinaire.

Couchés chronologiquement dans ce recueil, les poèmes oscillent entre les maux et les émerveillements de son quotidien. De la vie à la mort, de la famille aux amis et parfois au delà du réel, les mots se mélangent et assènent de façon douce ou brutale une réalité que l’on s’approprie forcément.

Si lui-même a laissé un peu de son âme dans chacun de ses poèmes, le lecteur laissera un peu de la sienne au fil de sa lecture.

Disponible aussi sur Amazon

En cliquant sur ma photo ci-contre vous serez redirigé vers ma page d’auteur chez Amazon.

Vous pourrez ainsi commander les livres disponibles sur la plateforme et suivre le bonhomme.

Et n’oubliez pas que vous êtes, très chères lectrices et lecteurs, notre seule véritable vitrine, notre seule réelle publicité.

Sans vos partages et surtout, surtout sans vos retours lecteurs, nous restons invisibles.

Merci pour nous, merci pour moi.