Blog

  • Home
IMG_0941
Le voile de pudeur de son architecture 
Est un masque de pierre aux hères condamnés 
Que l’on entraîne en pleurs au sortir des tortures 
Un pont entre l’enfer et le faste palais

C’est un double couloir à l’horizon bouché 
Qui n’offre que les puits de ces cachots humides
Ou cet autre mouroir sous les plafonds plombés
Un pont entre l’oubli et les banquets splendides

Antonio Contin serait alors surpris 
En voyant sous son œuvre passer les gondoles
D’amoureux incertains ou follement épris
Un pont comme un chef-d’œuvre d’un tout autre symbole 

Laisser un commentaire