La vérité est nue quand le mensonge habille

Repoussante beauté je vous vois alanguieLe corps à moitié nu sur un lit de galetsVotre grâce moulée dans votre bikiniS’offre ainsi à la vue de jeunes coquelets Que la nature ait su se montrer généreuseEn renversant sur vous ce qu’il suffit aux yeuxElle a j’en suis déçu aux courbes plantureusesOublié un atout un peu moins…