La tectonique des pleurs

Dans le silence éteint où sombrent en profondeurLes sentiments humains noyés dans la douleurLes plaines abyssales aux restes chimériquesS’écorchent aux dorsales des rifts océaniques De ce sang magmatique apparaissent ces croûtesAvancées tectoniques aux amours banqueroutesLeurs sublimes douleurs sont égales aux passionsOù l’un prend la hauteur l’autre la subduction S’éteignent alors meurtris sur la ceinture de…