Vivre en somnambule

Je suis là mais sans l’être et mon esprit se perdDans d’heureuses pensées où tu viens chaque soirQuand s’éteint la journée que la magie opèreEt que ton corps prend vie du fond de ma mémoire Dans ce demi sommeil et ce temps suspenduJe peux alors goûter ta bouche mutineDont la saveur sucrée tel un fruit…

Entrer en toi

Je rêve d’entrer en toiSerré humide à l’étroitEt sortir autant de foisQue le permet nos ébatsDans la fièvre entretenueDans les regards entendusDans les souffles continusDans l’extase retenuePuis soudainement jaillirEn partageant ce désirDe ces griffures du plaisirQui laissent des souvenirsPuis lentement retomberEntre calme et voluptéMais de caresses appuyéesÊtre apte à recommencer

Ce rêve

Me retourner et plonger dans tes yeux ardentsOù brûlent, à la fois, le manque et le plaisirMe suspendre à tes lèvres gorgées de désirEt y poser les miennes, indéfiniment Ressentir en émoi tout ton corps tressaillirSubmergé par le flot de cette délivranceQuand la raison s’efface et le cœur la devanceEt te prendre en mes bras…

Chimère

Le vent qui me porte le parfum de sa peauM’enivre et m’emporte bien au delà des motsJe poursuis son sillage et m’envole avec elleDans des rêves peu sages aux plaisirs irréelsOù s’écourtent mes nuits au pays des merveillesÀ en perdre l’envie de rompre mon sommeil Bercé par la douceur de sa peau de sa voixJ’abandonne…